5 chansons pour aller voter

En ce jour de vote, voici quelques chansons liées à New York et qui évoquent plus ou moins directement les élections (américaines, mais le thème est assez général). C’est parti !

1- , Elected (1973)

Première dans la liste, Alice Cooper qui éructe dans Elected :  « I wanna be elected ». Prémices du punk, la chanson est efficace et a été enregistrée notamment à The Record Plant à New York. School’s out!

Alice Cooper reprend la chanson en 2016 dans l’émission de Jimmy Kimmel, devinez donc pourquoi 🙂

2- Arcadia, Election Day (1985)

Si vous aviez au moins 10 ans dans les années ’80, vous connaissez sans doute Duran Duran, le groupe britannique. De par ses liens avec Nile Rodgers et Chic, le groupe est très intimement lié à la musique New Yorkaise et au Power Station — mais vous en saurez plus sur eux sur la band du Power Station dans le livre. Les membres de Duran Duran se sont un temps réunis dans un autre groupe appelé Arcadia, dont le seul album a été enregistré à Paris avec prestigieux casting de musicien : Grace Jones, Carlos Alomar (guitariste de David Bowie), David Gilmour (guitariste de Pink Floyd), etc… Que du beau monde pour ce jour d’élections, Election Day!

3- This land is your land, (1944)

Aaaah, ce chez Woody. Pas Allen, hein, l’autre : Woody Guthrie, l’un des apôtres de la musique folk, du moins de celle d’avant le moment où Bob Dylan, en branchant sa guitare électrique en 1965, a dynamité le genre. Avec sa guitare « This machine kills fascists » en bandoulière, il a écrit sa chanson engagée This land is your land au cours des années 40 dans une chambre du Hanover House hotel (101 West 43rd St).

This land is made for you and me.

4- , The choice is yours (1991)

Du folk au hip-hop, il n’y a qu’un (énoooorme) pas : le duo Black Sheep (« mouton noir »), originaire du Queens, Black Sheep, enregistre en 1991 ce qui va devenir un de leurs tubes, The choice is yours. Enregistré au Calliope Studio (37th Street and 8th Avenue), un endroit prisé à l’époque par De La Soul et les rappeurs émergeants du hip-hop East Coast.

5- , Funky President (People It’s Bad) (1974)

Aaaah, un bon vieux James Brown. Enregistrée après le scandale du Watergate et la rivalité Ford / Nixon, Funky President (People It’s Bad) est une des chansons les plus samplées dans le hip-hop, parle déjà de problématiques sociales : « Stock market going up, jobs going down », auxquelles il répondait par l’injonction de s’unir et de prendre des initiatives. Ah et bien sûr Brown a enregistré ce titre à New York, au Sound Ideas Studio (151 west 46th Street).

Let’s get together and raise…
Let’s get together, get some land
Raise our food like the man
Save our money like the mob
Put up a factory, own the job

Allez, zou, allez voter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *